Article mis en avant

4ème victoire de Laurent Bayard

Sans vraiment de suspense, la fiabilité de la Toyota Corola WRC et le talent de son pilote D75_6300sont venus à bout du terrain piégeux du rallye du Ternois. Après une entame façon drift sur le circuit où Laurent Bayard s’est fait plaisir, il remontait facilement en tête de course pour ne plus la lâcher. Xavier Pruvot, premier à l’issue de la 1ère étape, a commis l’irréparable dans l’ES 6 et y perdait toute chance de podium.

José Barbara avait sorti la Subaru WRC pour l’occasion. Il prouve encore une fois, en terminant second, qu’à 72 printemps, il sait encore tenir D75_5402un volant. 3ème homme sur le podium, le Limougeaud, Jean-Charles Baubelique (Ford Fiesta R5) n’a pas livré totalement bataille dans la D75_5985dernière boucle, préférant assurer sa victoire en R5 en vue du championnat. Jean-Benoît Houssin, très à l’aise avec la Porsche sur les routes asséchées de ce samedi après-midi, pointe au 4ème rang juste devant la Ford Fiesta WRC de Vincent Christiann. A Arnaud Gautier, 7ème (Mégane), le groupe A, à Sylvain Fouteret, 8ème (Mégane), le groupe N, et aux frères Lance, 9èmes (Clio), le groupe F. Fermant le top ten, Raoul Lacroix (Clio) remporte comme à son habitude la classe 3 du groupe N.

Mano à mano impressionnant des frères Lejeune en R2. C’est Thomas (11ème) qui devance, pour 10 sec, son frère Emilien.

DSC_8855Enfin, encore une victoire de classe pour Maxime Sénécat (206 F2.12). Il continue à engranger des points pour la finale de Lunéville.

 

 

 

VHC

6 concurrents sur les 9 au départ terminent cette édition 2016 du rallye du Ternois. Dimitry D75_5438Debaque (Porsche) a dominé la course. Après l’abandon de Gérard Tiliette sur la même monture, Bruno Evrard (Alpine A110) n’est jamais resté très loin et termine en bon 2ème.

Samedi : 2ème boucle enfin sur le sec

En faisant le temps scratch de la 1ère spéciale de cette 2ème boucle, Jean-Benoît Houssin DSC_8613prouve l’efficacité, sur ces routes rapides, de la Porsche quand le terrain s’assèche. Il signe d’ailleurs, à Averdoingt (ES9), un 2ème temps qui le confirme. Xavier Pruvot, qui ne peut plus rien espérer au général, est reparti pour marquer des points dans sa classe. Il perd encore quelques secondes dans l’ES8 (Estrée-Wamin) sans conséquences, on s’en doute.

Avant l’entame de l’ultime boucle, la bagarre se situe entre José Barbara (Subaru WRC) et Jean-Charles Baubelique (Ford Fiesta R5). Pour 1 sec, le vétéran touquettois va tenter de revenir sur le Limougeaud et lui arracher la 2ème place.

DSC_8667Dans le groupe F, les frères Lance (Clio), en tête avec plus de 30 sec d’avance sur Stéphane Thérache (Clio), ne doivent pas regretter leur engagement tardif. Sylvain Fouteret (Mégane), est tranquillement accroché en tête du Gr N, surtout après l’arrêt de Jean-Luc Debove (pompe à DSC_8694essence).  En GT, Eric Gonnet (Lotus), 2ème derrière la Porsche de Jean-Benoît Houssin, a des soucis de surchauffe moteur. Il craint de ne pouvoir terminer.

Les routes, rendues beaucoup plus rapides par le vent et les quelques rayons de soleil, seront sans doute moins piégeuses mais il faudra tenir et rentrer à St-Pol pour être sur la feuille de classement.

Les 3 prochaines épreuves auront lieu à partir de 16h. Le podium sera connu aux alentours de 18h15.

Samedi : 1ère boucle à rebondissements

DSC_8599Alors qu’il était en tête et qu’il venait de signer le scratch dans la 1ère épreuve du jour, Vacqueriette, Xavier Pruvot (Ford R5) perd 11 min dans la suivante suite à un tout-droit dans un champ. Le temps de dégager l’entrée du radiateur pour éviter une surchauffe, le podium n’est plus à sa portée. Par contre, l’équipage de Saint-Josse continue afin de marquer quelques points dans son groupe. C’est dorénavant Laurent Bayard (Toyota Corola WRC) qui mène le bal devant Jean-Charles Baubelique (Fiesta R5) à 22 sec. L’inusable José Barbara (Subaru WRC) reste en embuscade.

En GT, Jean-Benoît Houssin (Porsche) est toujours leader et sous la pression de la Lotus d’Eric Gonnet. Dans le groupe N, Sylvain Fouteret (Mégane) mène la danse à 18 sec de la Subaru de Jean-Luc Debove, à l’aise dans ces conditions pluvieuses et piégeuses. Piégeuse en effet, la grosse sortie de route (sans gravité) de Grégory Mouy (Subaru) en atteste. La spéciale de DSC_8855Vacqueriette a été neutralisée pour permettre l’évacuation de l’équipage et de la voiture.

Dans le groupe F, les frères Lance (Clio F2-14), 11èmes au scratch, semblent au-dessus du lot. Raoul Lacroix, 12ème, (Clio) l’est tout autant en N3.

Des temps forfaitaires seront appliqués aux concurrents n’ayant pas pu terminer la spéciale neutralisée. Tout ceci rentrera dans l’ordre après la pause-déjeuner et avant la 2ème boucle prévue à 12h20.

 

Première étape entre nuit, pluie et brouillard

Classements à télécharger Rubrique concurrents

D75_5399Il fallait être au départ de la spéciale du circuit de Croix-en-Ternois pour voir les conditions météo assez exceptionnelles. La piste détrempée, pour les premiers, n’a pas empêché José Barbara, vétéran de l’épreuve au volant de sa Subaru WRC, de signer le meilleur temps devant ses jeunes adversaires. Vincent Christiann, deuxième avec la Ford fiesta WRC, commence à prendre le manuel de sa voiture bien en main. Très belle troisième place d’Éric Gonnet (Lotus Éxige), dans cette spéciale sur l’eau. Suivent ensuite les deux Fiesta R5 de Xavier Pruvot et Jean-Charles Beaubelique.

Dans les deux épreuves chronométrées suivantes, plus représentatives du rallye, Laurent Bayard reprend le leadership. Il s’impose à deux reprises et remonte au classement. Xavier D75_5469Pruvot (Ford fiesta R5), sans avoir remporté une seule spéciale, grâce à sa régularité, est en tête ce soir de cette 10e édition du rallye du Ternois. Laurent Bayard (Toyota WRC), est à moins de cinq secondes de la Ford du leader. La Subaru WRC du garagiste du Touquet est troisième à moins de 10 secondes.

Notons la petite sortie de route sur le circuit de la Twingo R2 d’Antoine Daisne. Le pilote de Béthune, immobilisé dans les graviers, perd toute chance de bien figurer sur ce rallye.

D75_5491Jean Benoît Houssin, sixième, est en tête du GT avec sa Porsche. Sylvain Fouteret (Mégane) est en tête  du Gr N, devant le concessionnaire calaisien Jean-Luc Debove.

Ce matin, le gros du rallye se déroulera sur les routes autour de la cité organisatrice. Début des hostilités peu après 8h30.

Rallye 100 % Ternois !

Vente des programmes : en savoir plus ici……..les horaires de convocations sont disponibles en rubrique concurrents puis engagés

DSC_0762 Une centaine d’équipages (103) seront au départ de cette 2ème édition du rallye du Ternois en championnat de France deuxième division. N’oublions pas de compter bien entendu les 9 véhicules historiques de compétition.

Un plateau de qualité. 3 WRC, dont celle du dernier vainqueur Laurent Bayard, devraient logiquement jouer les premiers rôles. Les deux autres WRC sont celles de José Barbara (Subaru) et de Vincent Christiann (Ford Fiesta).

À l’exception de Jean-Charles Beaubelique (Ford Fiesta R5), les D75_2960protagonistes attendus du Championnat n’ont, comme l’an dernier, pas désiré faire le déplacement. Le Limougeaud devrait logiquement prétendre à une place sur le podium. Deuxième Ford Fiesta R5 au départ, celle de Xavier Pruvot. Toujours en apprentissage, le pilote régional ne devrait pas être trop loin.

Teddy Blanc Garin (Ford Escort) et Jean Benoît Houssin (Porsche) sont de possibles trouble-fête, comme le sont aussi les furieux en F2 14 ( Legrand, Lance ou D3S_5563-1Bau). Dans le groupe N, la bagarre s’annonce chaude entre Jean-Luc Debove (Subaru), fort de sa deuxième place au Limousin, et Sylvain Fouteret (Renault Mégane).

La présence de plusieurs équipages dans chaque groupe et chaque classe, présage d’une bagarre à tous les étages.

Rendez-vous est donc pris vendredi 1er juillet vers 19h20 pour la première spéciale tracée sur le circuit de Croix en Ternois. Ensuite, une fois n’est AFFICHEpas coutume, 2 spéciales « classiques » : Estrèe-Wamin (8.780 km) et Averdoingt (13.490 km) permettront d’y voir un peu plus clair et reclasseront les concurrents pour le lendemain. Les voitures rentreront en parc fermé à Saint-Pol pour une nuit de repos avant le gros du rallye le lendemain.

3 boucles de 3 spéciales, totalisant 106km de chronos, rendront leur verdict samedi vers

Engagement rallye du Ternois

BANDEAU_PUB_OPELKIAVOLVO_EUROPAUTO4NOUVEAU ! Challenge Europ Auto Calais : pilotez clefs en main et gagnez une prime d’arrivée Cliquez sur « Concurrents » puis « Challenge Europ Auto »

AFFICHEL’organisateur de cette nouvelle édition 2016 a fait un effort financier pour attirer le plus grand nombre de concurrents. 50 € de réduction par rapport à l’année dernière sont appliqués sur l’engagement en voitures modernes, qui passe donc à 540 €.

Les VHC ont aussi une ristourne pour cette édition anniversaire avec un engagement à 440 €

Nouveau : à partir de 130 engagés, l’un d’entre vous sera tiré au sort et se verra rembourser le montant de l’engagement.

DSC_0762

Par ailleurs, de nombreux lots de qualité seront offerts, par tirage au sort, aux concurrents qui auront pris le départ.

Il reste 2 véhicules ouvreurs disponibles. Pour les intéressés veuillez nous contacter par mail à : contact@rallyeduternois.com

A très bientôt nombreux sur le 10e rallye du Ternois.

10ème rallye du Ternois

10e édition du rallye du Ternois

Pour la deuxième année consécutive, le rallye du Ternois comptera pour le championnat de France deuxième division.

Championnat de France des Rallyes 2e Division 2016

01-03 avril : Epernay Vins de Champagne

29 avril-1er mai : Lozère

06-07 mai : Sainte Baume

13-15 mai : Dieppe Normandie

27-29 mai : Ain Jura

03-05 juin : Giraglia

10-12 juin : Vins Macon

24-25 juin : Bretagne

01-02 juillet : Ternois

22-24 juillet : Montagne Noire

30-31 juillet : Tour Auto Rallye de la Réunion

26-28 août : Cœur de France

10-11 septembre : Pays de Saint Yrieix

15-17 septembre : Vosgien

04-06 novembre : Automne la Rochelle Charente Maritime

Arrivée

DIRECT ES après ES ici rubrique ‘En direct‘ Photos ICI

Victoire écrasante de Laurent Bayard

DSC_2946

Bayard, Lance, Lefrançois, toute une histoire

D3S_3521

Tous derrière et Laurent Bayard seul devant

Un temps menacé par le Gallois Sebastian Ling, Laurent Bayard continue d’écraser la concurrence sur les rallyes du comité Nord-Picardie et même outre-Quiévrain* comme on l’a vu récemment. C’est avec plus de 3 min 47 d’avance qu’il remporte pour la 2ème fois après 2012 le rallye du Ternois. Les places sur le podium ont été chèrement acquises. Loïc Hermant, un moment à la 2ème place, s’est fait souffler celle-ci par le duo des frères Lance dans l’ultime spéciale, le pilote de la Mitsubishi groupe N étant même doublé par la Subaru d’Alain Lefrançois. Loïc et son copilote Grégory Tripiez se consolent à la 4ème place du général en arrachant le groupe N. Les frères Lance sont donc bon 2èmes, mais 1ers du F2/14, avec 9 dixièmes d’avance sur l’entrepreneur de Clenleu, qui, pour la 3ème année consécutive, termine sur la dernière marche du podium. 5èmes, Jeremy Ducrocq et Kevin Lavignon (Peugeot 206) sont 2èmes du groupe F juste devant Alexandre Rambure et Nicolas Vaillant (Renault Clio). Au 7ème rang, Arnaud Wery impose sa Subaru à la 2ème place du groupe A. Sébastien Voiseux et Maxime DSC_2649Poyer (Clio R3) sont à une belle 8ème place au général après presqu’1 an d’absence en compétition. Anthony Martel (Peugeot 206) et Yves Saint-Requier (Clio) ferment le top 10. Au 12ème rang, l’antique Talbot Samba F2/12 des bien plus jeunes Alexis Rimbeaux et Michaël Schiltz marquent une performance de 1er choix. Raoul et Baptiste Lacroix empochent la classe 3 du groupe N au 13ème rang du classement général. La 106 maxi du duo Pierre Hapka et Guillaume Coeugnet (14ème) s’impose en A6K. Juste derrière et fermant le top 15, Thomas dos Santos et Martin Vacher (Peugeot 106) glanent la classe 2 du groupe N. Le R2 est empoché au 20ème rang par Fabien et Philippe Leroux (Citroën C2). Seul en R 1, Anthoine Daisne, qui courait pour la dernière fois avec la Twingo, est 32ème. Eddy Bertin et Rodrigue Coulombez (34èmes) rentrent avec la victoire en N1 comme à l’accoutumée.

D3S_3195

La Manta n’a pas faillie

VHC : Stanislas Fillette comme un grand

C’est donc Stanislas Filliette qui l’emporte sur son Opel Manta. Il a pris la tête après l’abandon d’Olivier Ponthieu, premier leader, et ne l’a jamais quittée. José Lévèque (Renault 5 Alpine) termine 2ème à plus de 9 min. Pierre Rambour (Opel Kadett) ferme le podium à 14min14sec. 4ème et dernier rescapé,Patrice Wattine (Ford Fiesta) termine à 25 min O3.

* Vainqueur du rally Van Werik

Texte Olivier Delseaux   Photos François Duvauchel