Premier succès de la Citroën C3 R5 en 2e division

A Saint-Pol sur Ternoise, Benoit Vaillant s’alignait avec une C3 R5, une première pour le championnat de France des rallyes de 2e division. Au terme d’une course longtemps indécise, il s’impose et offre à la nouvelle Citroën un succès prometteur.

Vaillant, Comole, Pustelnik et Faucher, les quatre premiers du championnat avaient fait le déplacement dans le Pas-de-Calais pour disputer la 7e manche de la saison. Si le Poitevin Mickael Faucher (Skoda Fabia R5) a vite perdu le contact avec les leaders après avoir heurté une botte de paille dans une chicane en début de course, ses adversaires sont restés groupés pendant la première moitié du rallye. Tour à tour, le Montpelliérain Lionel Comole (Ford Fiesta R5) puis le Limougeaud Jean-Charles Beaubelique (DS3 WRC), vainqueur à Saint-Pol sur Ternoise en 2017, ont pris la tête, avant de laisser Benoit Vaillant s’installer en leader. A la mi-course, les quatre premiers étaient toujours groupés en moins de quinze secondes.

Samedi soir, alors que les spectateurs fêtaient la victoire de la France contre l’Argentine, Vaillant a accru son avance au cours des spéciales nocturnes. Lionel Comole, auteur d’une figure qui lui a fait perdre sa rampe de phares, a parcouru deux ES sans lumière et a chuté à la 4e place. Seul Beaubelique a repris un peu de terrain au leader pour revenir à 8 secondes au terme de la première étape, mais dimanche matin il a préféré renoncer après avoir détecté une fuite d’huile au niveau de la boite de vitesse de sa DS3 WRC. Libéré de son adversaire le plus coriace, Benoit Vaillant a pu gérer sa fin de course, avec une minute d’avance sur Stéphane Pustelnik (DS3 WRC), et aller chercher sa seconde victoire de la saison. Vainqueur au rallye de Lozère, 2e à Epernay-Vins de Champagne, à Dieppe et aux Vins-Mâcon, le Picard accentue son avance en tête du championnat. A Saint-Pol, il s’impose devant Pustelnik et Comole.

La C3 R5 de Benoit Vaillant est l’auto de PH Sport utilisée par Stéphane Lefèbvre au rallye du Portugal et par le pilote belge Kevin Demaerschalk à Ypres la semaine dernière.