112 à la 12ème

Le programme est en vente à St Pol à l’Office du Tourisme et à  la maison de la presse

Additif au règlement ICI
La liste des engagés avec N° se trouve en rubrique spectateurs

Cette douzième édition du rallye du Ternois semble ravivée. Avec 112 concurrents (modernes et VHC), l’édition 2018 affiche un record depuis que le Ternois est en national.

Chez les modernes

Le tenant du titre, Jean-Charles Beaudelique (Citroën DS3 WRC), aura fort à faire pour garder sa couronne. Dans la même catégorie WRC, Stéphane Pustelnik, au volant de la même voiture, pourrait parfaitement lui barrer la route pour la victoire. Les deux autres WRC de Moullan Farouk (Peugeot 307) et Alain Foulon (Citroën DS 3), devraient logiquement être un peu en retrait.

C’est l’actuel leader du championnat deuxième division, Benoît Vaillant, qui étrennera la nouvelle Citroën C 3 R5, qui pourrait parfaitement mettre tout le monde d’accord. La Citroën est performante mais manque un peu de fiabilité, comme l’a constaté à ses dépens Stéphane Lefebvre dernièrement. L’autre membre du team Minerva Oil, Lionel Comole (Ford Fiesta R 5), sera certainement dans le coup.

Mention particulière à Yves Saint Requier (Skoda R 5), qui lui n’a pas hésité à venir se mesurer aux pointures de la deuxième division. Les progrès qu’il réalise depuis qu’il est au volant de cette nouvelle Skoda lui permettent d’envisager de terminer dans le top cinq.

Forte représentation en A8

Avec 9 voitures au départ la bagarre sera intense. Victorien Heuninck, très performant habituellement en N4 sera l’homme à suivre. Dans le groupe N justement, Frédéric Flageolet (Subaru), devrait être aux avant-postes comme Pierre Antoine Hazebrouck (Mitsubishi) et le pilote partenaire Jean-Luc Debove (Subaru).

Le groupe F2, avec une petite quarantaine de concurrents, sera bien entendu dominé par Raoul Lacroix. Ce dernier visant une place parmi l’élite.

 Chez les VHC. 7 équipages ont répondu à l’invitation de Jean-Marc Roger pour cette huitième édition du rallye VHC. La bagarre s’annonce serrée entre la Porsche de Dimitri Debaque et la Ford d’Amaury Eloy avec les arbitres Philippe Flament et Bruno Evrard, tous deux sur Alpine A 110.

————————————————————————————————————-

L’édition 2018 du rallye du Ternois a largement évolué. Jean-Marc Roger, Président du Comité d’organisation et toute l’équipe de bénévoles à ses côtés, ont concocté une édition 2018 complètement différente par son découpage et son tracé. Voulant tenir compte des avis des équipages, l’organisateur a condensé son rallye. Les reconnaissances sont simplifiées car trois spéciales seulement seront parcourues à plusieurs reprises durant le week-end. Celles-ci seront plus techniques qu’à l’habituée, pour répondre aux exigences des équipages.

Les vérifications techniques et administratives se dérouleront le samedi matin 30 juin. Le départ de la course sera donné dans l’après-midi à 14 heures. Trois boucles de trois spéciales totaliseront un peu plus de 111 kilomètres d’épreuves chronométrées.

Le dimanche, deux spéciales, parcourues deux fois, ajouteront près de 50 kilomètres au compteur des équipages. Le podium d’arrivée aura lieu vers 14 heures.

À une semaine de la clôture des engagements, la liste s’allonge tant en quantité qu’en qualité. Une liste provisoire actualisée sera mise en ligne durant ce week-end. Nous reviendrons un peu plus tard sur la partie sportive.

Hommage

Comment ne pas revenir sur la tragédie qui nous a frappé d’effroi le mois dernier. Notre ami et photographe François Duvauchel va nous manquer terriblement. S’il était certainement : « le meilleur d’entre nous » selon ses collègues, il pratiquait sa passion avec un sens aigu de la responsabilité et de la sécurité. Cela ne l’a malheureusement pas empêché d’être foudroyé. Un hommage appuyé lui sera rendu durant cette douzième édition et c’est là la moindre des choses que l’on puisse faire pour lui.

À chacun d’entre nous, à chacun d’entre vous, il est demandé de faire respecter et de respecter les règles de sécurité.

Olivier Delseaux

 

Edition 2018

Vous trouverez en rubrique « concurrents » les documents nécessaires à cette nouvelle édition. Nous apporterons avec un peu de retard les modifications sur le site, pour les autres articles et informations utiles, en fin de semaine prochaine.

_______________________________________________________________________________

 

Victoire sans partage de Jean-Charles Beaubelique

Sur un terrain qu’il a découvert l’an dernier, le pilote du Limousin, au volant cette fois d’une Citroën DS3 WRC, remporte la course en ajoutant le panache d’avoir été le plus rapide dans toutes les épreuves chronométrées du rallye. Pourtant, Vincent Christiann, équipé lui aussi d’une WRC de l’équipe M-Sport, avait bien l’intention de le contre-carrer à quelques reprises. Malgré ses connaissances du terrain, ce ne fut pas le cas. Il fut même à la bagarre avec la groupe N de Victorien Heuninck. C’est même ce dernier qui vient lui chiper la deuxième place pour 10 sec et du même coup, la victoire dans le groupe N. 4ème, Christophe Wilt (Subaru Impreza) termine 2ème du groupe N, mais à plus de 2 min d’Heuninck. Franck Pavy, 5ème, emporte logiquement le groupe R. Au 7ème rang, Olivier Ducrocq fait de même en A7.

Son homonyme, Jérémy Ducrocq (Peugeot 206) , arrache le groupe F, facilité qu’il fut par les abandons de Raoul Lacroix et Francis Legrand (Clio).

Mention spéciale à Maxime Sénécat (Peugeot 206) qui, à la 11ème place, empoche la classe et la 2ème place du groupe F à, seulement, 19 sec de Jérémy Ducrocq.

Juste derrière, Antoine Dhaisne termine 1er des R2 au volant de sa Twingo RS.

7ème rallye VHC du Ternois

Sans vraiment d’adversaires à sa mesure et de sa catégorie, Laurent Bayard remporte aussi, comme chez les modernes pour Beaubelique, les 12 spéciales auxquelles il a pris part.

Après l’abandon de Stéphane Sellier (Opel Kadett), la 2ème place fut âprement disputée par les 2 Alpine A110 de Bruno Evrard et de Philippe Flament. Au petit jeu du « un coup à  toi, un coup à moi », c’est le président du Touquet-Auto-Club, qui, dans la dernière spéciale, vole la 2ème place pour 2sec4. 8 voitures sont rentrées, ce soir, dans le parc, sur les 9 au départ.

___________________________________________________________________________________________

Résumé boucle par boucle et commentaires dans la rubrique « le direct » ci-dessus

Maxime Sénecat sera certainement l’animateur du F2 13

11e rallye moderne Animateur du championnat de France, aussi bien en 1ère qu’en 2ème division, Jean-Charles Beaubelique (Citroën DS 3 WRC), paraît le mieux armé pour monter sur la première marche du podium. Il faudra malgré tout compter avec le local Vincent Christiann qui, en début de saison, au volant de sa Ford Fiesta WRC, s’est rappelé à nos bons souvenirs.

Derrière ces deux épouvantails, il est bien difficile de trouver le nom de celui qui mènera la meute des poursuivants.

Une S 2000 avec Olivier Ducrocq ? Une A8 avec Olivier Beau ou Arnaud Gautier ? La Mitsubishi R4 de Frank Pavy ? Une N4 avec Victorien Heuninck ou Christophe Wilt ? Ou encore un des prétendants dans le groupe F2 14 comme Raoul Lacroix, Françis Legrand et consorts ?

Bien malin qui pourrait affirmer connaître la réponse.

À l’issue de la première étape du vendredi soir, des trois passages sur le circuit de Croix-en-Ternois, des deux spéciales d’Estrée-Wamin et Averdoingt, nous aurons une idée plus précise de la forme de ces compétiteurs. Bien entendu, rien ne sera joué car le dimanche, avec plus de 135 km contre le chrono, la deuxième étape sera décisive.

Rendez-vous ce vendredi 30 juin aux alentours de 19h30 sur le circuit pour le départ de cette 11e édition du rallye du Ternois.

7ème rallye VHC
9 concurrents uniquement pour cette 7ème édition du rallye VHC du rallye du Ternois. On suivra particulièrement les deux Renault Alpine qui seront certainement loin dans le rétroviseur de la Porsche du pilote habituel de la Toyota Corolla WRC, Laurent Bayard.